Trouvez
rapidement votre restaurant

Critères

Paris

Parcourez
nos dossiers et thématiques

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors here.

Top Villes

Restaurant Paris > Nove Sette - Notre avis

CATEGORIES DE L'ARTICLE : CRITIQUES

Nove Sette - Notre avis

Critique du restaurant Nove Sette (75017 Paris) suite à notre dîner test du 23/06/2010. 2 personnes, addition 85€. Par Ermelinda Ennas, photos Chiara Bellasio

avis-nove-sette-restaurant

Nove Sette
97 rue des Dames – 75017 Paris
Tél : 01 43 87 11 20


Nove Sette, c’est pour ? Le numéro 97 de la rue des Dames dans le 17ème. Métro Rome, à deux pas du théâtre de l’Hébertot et du populaire 3 pièces cuisines, le restaurant Nove Sette annonce très vite la couleur. Avec sa devanture sobre, sa salle spacieuse et ses murs aux pierres apparentes, « son enveloppe » comme le dit si bien Jérôme, le co-propriétaire, « compte moins que ce qui brille dans l’assiette ». La formule fonctionne, elle se verra d’ailleurs confirmée de l’entrée au dessert.

Pour  se mettre en appétit : détour en salle et écoute attentive de la résonance des pas sur le parquet brut patiné. Très vite, une curiosité supplémentaire s’impose à l’esprit : l’escalier de bois vêtu, il mène où ? Dans une salle « peace and quiet » avec une belle guirlande de loupiotes colorées…un lieu idéal pour organiser son anniversaire ou autres soirée s festives.

Une fois le retentissement du « ding-dong » de la faim sonné, mon amie Chiara Bellasio et moi-même, redescendons. En quête féroce de nouvelles saveurs, nous ne tarderons pas à savoir à quelle sauce nous mangerons ce soir.

En guise de mise en bouche, crostini et tapenade sont au rendez-vous. Un bon point pour ce restaurant convivial qui accueille chaque visiteur généreusement !

Trêve de grignotage, passons aux choses sérieuses : la carte. Avec des intitulés aux consonances italiennes, on pense deviner la couleur. Ce qu’on ignore en revanche, c’est  que les œuvres sont travaillées avec classe, à la française. Et cela s’explique ! En cuisine, c’est un toqué Français aux yeux pétillants qui officie. Son nom, encore inconnu du grand public mais en passe de le devenir, c’est  Frédéric Liard. Créatif aux mains armées –il a travaillé au Plaza- il garde toujours en tête ses repères mais  « désaxe les classiques ». Lucide, il l’affirme franco que « la star en cuisine, c’est le produit, rien que le produit ».

En entrée, je choisis un mille-feuille crémeux de légumes alors que Chiara opte pour un chassé-croisé de tomates mozzarella. De mon côté, RAS (rien à signaler), aucune exaltation surfaite, mais la certitude d’apprécier des saveurs délicates. Du côté deChiara, c’est presque l’extase. En styliste  culinaire avertie, elle avoue être séduite par le stylisme du plat. Tout est équilibre et jeu de textures : exit la rosace de tomates mozzarella vue et revue, place à la déstructure !

En plat, le risotto piccante et ses chips de spinata calabrese – le chorizo n’a plus qu’à aller se planquer- s’avérera exquis. Amatrice de pimenté, je trouve la secousse tout à fait cordiale. Le riz est onctueux ; le tout bien dosé en piment. Je me régale et n’en laisse pas un grain. Chiara, nettement plus délicate, a choisi la finesse du thon blanc accompagné d’une ratatouille et gouttelettes d’émulsion en guise de plat. Hormis la cuisson du thon qu’elle trouve un brin trop importante, elle savoure et décèle avec pertinence la composition de l’émulsion. Une trainée de gingembre dans l’émulsion au citron…ça fait toute la différence !

En dessert, l’avancée en mer gourmande se poursuit pour ma part. Je souhaite en connaître davantage sur le cheescake et autant le dire tout de suite, je ne serai pas déçue. D’un blanc immaculé avec son tapis de biscuits, il est aussi succulent à regarder qu’à déguster. Une fois son coeur percé, j’observe deux  strates, l’une fine coulante et presque laiteuse, l’autre plus ferme. Réunion de deux appareils, celui d’une panna cotta et celui d’une base classique philadelphia, il est à tomber. Chiara quant à elle, achève son repas avec un dessert aux formes géométriques. Le Triangle feuilleté et sa crème au thé vert et fruits rouges est somptueux. Si la présence du thé n’est pas assez affirmée, elle souligne en revanche la perfection de la pâte Arlette. Généreusement beurrée et craquante à souhait !

De ce restaurant convivial, nous retiendrons le goût du goût, rien que du goût. La cuisine est italienne mais se pare de finesse française. De l’entrée au dessert, les présentations sont « bellissime ». Quant aux prix, compte tenu de la recherche stylistique, de la qualité des produits et du service, ils sont « piccoli ».


Nove Sette
97 rue des Dames – 75017 Paris
Tél : 01 43 87 11 20


Nove Sette - Notre avis : VOS COMMENTAIRES ET BONNES ADRESSES


Partagez ici vos bonnes adresses de restaurants et donnez votre avis

*



RESTAURANTS GROUPES PARIS

Un événement d'entreprise à organiser ?

Décrivez votre projet,
Recevez gratuitement la liste
des établissements adaptés.

Particulier      Entreprise

Nos dernières critiques illustrées


Vous êtes Restaurateur

Vous souhaitez faire découvrir votre restaurant aux internautes de selectionrestaurant.com. Merci de nous communiquer vos coordonnées et décrire les plus qui font de votre restaurant un lieu unique.