Trouvez
rapidement votre restaurant

Critères

Paris

Parcourez
nos dossiers et thématiques

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors here.

Top Villes

Restaurant Paris > La Maison Blanche

CATEGORIES DE L'ARTICLE : CRITIQUES

La Maison Blanche

Critique du restaurant la Maison Blanche suite à notre déjeuner-test du 10/04/12. 2 personnes, addition environ 150 euros. Par Florian.

avis-restaurant-la-maison-blanche

La Maison Blanche
15, Avenue Montaigne – 75008 Paris
Tél : 01 46 21 48 15

Ouvert de 12h à 14h et de 20h à 23h la semaine et de 20h à 22h le week-end Soirée White Room tous les samedis à partir de 00h30


Situé au 15 de l’Avenue Montaigne, perchée sur le toit du théâtre des Champs Elysées, la Maison Blanche est un restaurant qui offre une des plus belles vue panoramique de Paris, que l’on soit en salle ou sur une des 2 magnifiques terrasses… Un lieu d’exception qui se mérite puisqu’il faut prendre un tout petit ascenseur pour 3 à 4 personnes pendant 2 étages pour y parvenir. Si vous êtes bien placé, l’immense baie vitrée vous permettra de contempler tout au long de votre repas la tour Montparnasse, les Invalides, la Seine et la Tour Eiffel.

 

 

Ce restaurant est comme suspendu au dessus du Théâtre des Champs-Elysée, classé monument historique. La Maison Blanche détonne tant par son architecture que par sa décoration élégante et épurée. La salle du bas est très éclairée grâce à l’immense baie vitrée et offre une vue panoramique de Paris. Cette salle ainsi que sa terrasse en bas sont décorés dans l’esprit Avenue de Montaigne avec de belles nappes blanches sur les tables et des assises très « haute couture ». En haut, la mezzanine révèle un bar qui donne sur la deuxième terrasse, entourée de verdure avec vue exclusive sur la tour Eiffel.

Au déjeuner, le restaurant est plutôt fréquenté par des hommes d’affaires. Il faut dire que le cadre d’exception, que ce soit en face de la baie vitrée ou en terrasse, offre les dispositions pour un moment agréable. Le soir, en revanche, l’atmosphère y est plus intime et la Maison Blanche devient un rendez-vous romantique. Mention spéciale pour les petites alcôves avec des fauteuils en mode cocooning pour un moment d’intimité tout en profitant de la vue à couper le souffle.

 

En cuisine, le chef Sylvain Ruffenach est fidèle à la philosophie des Frères Pourcel qui signent la carte. Sa cuisine est inventive et joue sur les saveurs, les textures… En bouche, c’est une explosion de saveurs, avec une recherche constante d’un équilibre entre le croquant et le moelleux, le salé et le sucré, le doux et l’amer… Une cuisine sophistiquée qui donne libre court à l’imagination du chef avec une carte qui change régulièrement selon son humeur et les saisons.

Nous sommes assis aux premières loges pour contempler la ville parisienne. La vue sur les monuments de Paris est imprenable. On distingue difficilement la Tour Eiffel, plutôt visible depuis la mezzanine.

Nous optons pour le menu déjeuner proposé à 58€.

En guise de mise en bouche, on nous propose un cake aux noix et au fromage. Ne vous attendez pas à croquer des noix, elles ont été moulu. On sent bien le goût des noix et du fromage. Un peu gras mais parfait pour mettre en appétit même si l’on aurait préféré quelque chose de plus sophistiqué.

A la carte, nous avons le choix entre 4 entrées :

  • Un oeuf bio translucide avec ses pâtes soba et ses algues multicolores
  • Des asperges blanches, fines tranches de jambon de boeuf, crème de parmesan millésimée
  • Chair de tourteaux, coquillettes et fenouil croquant en salade
  • Rillettes de lapin accompagnées d’artichaut et champignons de Paris à la coriandre.

 

J’opte pour un oeuf bio translucide, « râpée de Poutargue » et pâtes soba aux algues multicolores. Mon plat est servi dans une assiette à risotto. Dedans y ont été déposées des nouilles soba, nouilles à base de blé noir, avec des algues multicolores et un œuf translucide qui trône sur les nouilles. Dessus, on remarque du râpée de Poutargue. Ce plat est très iodé et est tourné vers les saveurs de la mer, et se marie donc parfaitement avec les soba qui sont des nouilles  japonaises au goût assez prononcé. Mon entrée est accompagnée d’un Pouilly Fuissé qui se marie parfaitement avec ce plat.

À noter qu’il est possible de réaliser un accord mets et vins sur chaque plat. En effet, le sommelier est présent en salle et va de table en table avec un panier contenant 3 bouteilles de vin rouge et 3 bouteilles de vin blanc. Une idée plutôt astucieuse car le sommelier à fait une sélection de 6 vins qui s’accordent au mieux avec votre plat. Un concept novateur que l’on appelle dans ce restaurant le « panier du sommelier ». Cela décomplexe par rapport aux cartes des vins à rallonge. C’est spontané et plaisant.

Retournons à nos entrées. Mon ami a opté pour des asperges blanches puisque c’est le début de la saison. Les asperges sont fondantes et délicieuses. Elles sont accompagnées d’une crème de parmesan millésimé et du jambon de boeuf. La charcuterie est bien fumée sans prendre le dessus sur l’asperge. La crème de parmesan est une très bonne idée, cela change des traditionnels copeaux. Ce plat est aussi accompagné d’un Pouilly Fuissé. Le côté minéral et beurré de ce vin est idéal.

La carte des plats est très alléchantes, nous avons le choix entre de la joue de lotte et de la daurade grillée pour les poissons et du lomo de cochon et de la volaille bio croustillante pour les viandes. A noter que le restaurant propose aussi le poisson du jour et la viande du jour qui n’apparaissent pas sur la carte du midi.

 

Je choisis la joue de lotte, écrasée de pommes de terre et poireaux, lait de coco au piment doux. Mon plat arrive triomphant, d’une belle couleur verte, l’effet est saisisant. On observe sur le dessus une sorte de guacamole avec des lamelles d’oignons frits. En dessous, trois morceaux de joue de lotte trônent sur un écrasée de pommes de terre et de poireaux. L’écrasée est masqué par une émulsion verte. Ce plat est très intéressant en bouche. Effectivement, il associe produits français et saveurs asiatiques (thaïlandaises?). On sent bien la coriandre, légèrement le piment et le lait de coco en émulsion. Quant à la cuisson de la lotte, c’est une réussite. Elle est croustillante sur le dessus et la chair est bien moelleuse. L’accompagnement du plat lui donne une tout autre dimension. Ce plat à été servi avec un bourgogne rouge léger et fruité  !

Mon ami opte pour le lomo de cochon de l’Aveyron, risotto au safran, chorizo et calmars grillés. Ce plat est à lui seul un cliché de la cuisine hispanique. Ce plat est accompagné d’un vin du Languedoc. Eh oui, il faut une bouteille un peu costaud pour rivaliser avec ce plat fort en saveurs. La viande est un poil trop cuite mais a toute sa place dans ce plat plat. On croirait presque manger une délicieuse paella revisitée avec du porc et des calmars qui ont été snackés pour retrouver à la fois le côté croustillant et moelleux. Voilà un beau plat d’inspiration hispanique qui laisse la vedette à ce produit typiquement français qu’est le lomo de cochon de l’Aveyron.

Entre le plat et le dessert, on nous apporte une mignardise. Elle comprend une verrine qui est remplie d’une purée d’ananas, de zeste de citron et de vanille. Ceux qui apprécie l’amertume aimeront. On trouve également un petit morceau de cake aux fruits ainsi qu’un chocolat aux épices.

Place aux desserts maintenant. A la carte, on a le choix entre un finger croquant orange chocolat blanc et son sorbet aux oranges sanguines, une île flottante à la vanille Bourbon, un ananas rôti au gingembre ou encore un moelleux au chocolat « Ebène » accompagné d’une crème fouettée à la praline rose.

D’humeur gourmande je décide de commander un classique : l’île flottante. On me l’apporte dans un verre à cocktail de façon déstructurée. Le verre est rempli de la crème faîte à base de vanille Bourbon (On voit tous les points noirs de la gousse de vanille) et les blancs en neige trônent fièrement sur cette crème vanillée. Il y a aussi un biscuit frit qui se Marie parfaitement avec la crème.

L’autre dessert commandé est le finger croquant orange chocolat blanc avec un sorbet aux oranges sanguines. Un plat au bon équilibre entre l’acidité de l’orange, le sucre du chocolat blanc, la volupté de la crème et la fraîcheur du sorbet. Excellent accord. Voilà un dessert fruité et doux, agréable pour finir un repas.

La Maison Blanche est donc un restaurant qui propose une cuisine inventive qui mêle produits du terroir français et inspirations exotiques. Le cadre exception est unique et vous ne pourrez trouver pareille adresse à Paris. Nous vous recommandons de déjeuner en terrasse par temps ensoleillé, le confort et la vue participent clairement au bien être ressenti lors du repas.

A noter que chaque samedi soir, le restaurant la Maison Blanche se transforme à minuit en club pour la soirée White Room où des DJs internationaux viennent mixer. C’est le rendez-vous incontournable des noctambules branchés et VIP.

La Maison Blanche, par son grand espace, est également un lieu de choix pour des événements privés ou d’entreprise, qu’il s’agisse de dîner ou de soirées festives. Parmi les marques prestigieuses : Dior, Hermès ou encore Ferrari. L’avantage de ce lieu est qu’il est entièrement modulable et privatisable.


La Maison Blanche
15 Avenue Montaigne – 75008 Paris
Tél : 01 47 23 55 99
Ouvert de 12h à 14h et de 20h à 23h la semaine et de 20h à 22h le week-end Soirée White Room tous les samedis à partir de 00h30


La Maison Blanche : VOS COMMENTAIRES ET BONNES ADRESSES


Partagez ici vos bonnes adresses de restaurants et donnez votre avis

*



RESTAURANTS GROUPES PARIS

Un événement d'entreprise à organiser ?

Décrivez votre projet,
Recevez gratuitement la liste
des établissements adaptés.

Particulier      Entreprise

Nos dernières critiques illustrées


Vous êtes Restaurateur

Vous souhaitez faire découvrir votre restaurant aux internautes de selectionrestaurant.com. Merci de nous communiquer vos coordonnées et décrire les plus qui font de votre restaurant un lieu unique.